Commerce et investissement

Des possibilités commerciales et d’investissements sans précédent

Le Royaume de Thaïlande bénéficie depuis longtemps d’un flux régulier d’investissements et d’activités commerciales venant de l’étranger. L’emplacement stratégique du pays, ses bases économiques solides, ses infrastructures de qualité, les aides financières gouvernementales, et la stabilité politique retrouvée font de la Thaïlande un eldorado pour investir en Asie du Sud-Est.

La Communauté économique de l’ASEAN (AEC) est un marché unique attrayant et une base de production alliant une population totale de plus de 600 millions de personnes et un produit intérieur brut (PIB) régional s’élevant à plus de 2 trillions de dollars. Lorsqu’elle sera opérationnelle, l’AEC sera une destination encore plus intéressante pour les investissements étrangers. L’emplacement stratégique de la Thaïlande au cœur de l’Asie du sud-est et son vaste réseau de transports en font une porte d’entrée naturelle à l’ensemble de l’AEC.

Les chiffres de l’investissement en 2012

Boi.go.thL’année 2012 a été une année record pour l’économie de la Thaïlande. La croissance du PIB a augmenté de façon spectaculaire, l’indice boursier a été l’un des plus performants dans la région, et les chiffres des investissements ont battu des records. Le nombre de projets approuvés par le Bureau des Investissements de Thaïlande (Board of Investment – BOI) était de 2 262 en 2012, contre 1 649 en 2011, soit une augmentation de 37 pour cent. Pendant ce temps, l’IDE a été de USD 8,6 milliards, contre USD 7,8 milliards en 2011, soit une augmentation de 10 pour cent.
Les investissements directs à l’étranger de sociétés thaïlandaises ont augmenté de 21,5 pour cent. En particulier, les investissements dans d’autres pays de l’ASEAN ont augmenté de 25,9 pour cent et représentaient plus de 3 milliards USD.
La Bourse de Thaïlande (SET) a également enregistré une solide performance. C’est été l’une des meilleures bourses de la scène du monde en 2012, avec une capitalisation boursière en hausse de 41 pour cent par rapport à l’année précédente, ce qui équivaut à USD 387 milliards.

Amélioration du respect de la propriété intellectuelle

Le gouvernement thaïlandais a conscience qu’il est important de promouvoir et de commercialiser la propriété intellectuelle et a créé une bourse de la propriété intellectuelle contrôlée par le département de la propriété intellectuelle dépendant du Ministère du Commerce. Cette bourse a servi de forum pour que les inventeurs et détenteurs de droits et des hommes d’affaires et des acheteurs de licences puissent négocier la location ou la vente des titres de propriété intellectuelle.

Afin d’accroître l’efficacité et l’efficience de la prévention et la suppression des atteintes à la propriété intellectuelle en Thaïlande, le ministère du Commerce a créé le centre national de coordination pour les droits sur la propriété intellectuelle (IPR Center) afin de prévenir et de punir les atteintes à la propriété intellectuelle de concours avec un certain nombre d’agences concernées, à savoir, le Département des enquêtes spéciales (DSI), la Division de la répression de la criminalité économique (DPE) et d’autres organismes connexes.

Par ailleurs, la Thaïlande a intensifié ses efforts pour sensibiliser davantage toutes les couches de la société à l’importance de la protection de la propriété intellectuelle.

Une excellente destination pour l’investissement

Les politiques d’investissement bien définies, mettent l’accent sur la libéralisation et la facilitation, l’attractivité des investissements étrangers en Thaïlande. En outre, la gentillesse de ses habitants et la diversité de la culture thaïlandaise font que tous les visiteurs – y compris les investisseurs – se sentent en sécurité et à l’aise en Thaïlande. De fait, les enquêtes internationales classent régulièrement le royaume parmi les sites les plus attractifs pour l’investissement. La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a classé la Thaïlande en 8e position dans son classement des pays les plus attractifs pour les investissements directs étrangers (IDE) en 2012, tandis que la Banque mondiale a classé la Thaïlande au 4e rang de la région Asie Pacifique Est pour la facilité à y faire des affaires.

La situation du pays, en plein cœur de l’Asie du sud-est permet un accès facile à plus de 600 millions de consommateurs dans toute l’ASEAN. Ce marché va devenir encore plus lucratif – et le rôle de la Thaïlande en tant que plaque tournante au niveau régional encore plus important – après le lancement de l’AEC en 2015. Afin de se préparer à cette étape importante de l’intégration régionale, la Thaïlande investit massivement pour moderniser ses industries, renforcer son infrastructure et accélérer le développement de ses ressources humaines.

En plus d’être une porte d’entrée privilégiée vers l’ASEAN, la Thaïlande offre également la possibilité aux investisseurs d’accéder aux marchés voisins, comme la Chine, le Japon et l’Asie du Sud. A partir de la Thaïlande, les investisseurs peuvent facilement atteindre plus de 3 milliards de consommateurs dans toute la région.

De janvier à mai 2013, les cinq principaux pays investisseurs en Thaïlande étaient : le Japon (5,41 milliards de dollars), la Malaisie (543,55 millions de dollars), Hong-Kong (491,86 millions de dollars), Singapour (338,06 millions de dollars), et les Pays-Bas (293,93 millions de dollars).

Une plateforme logistique

Suvarnabhumi AirportL’infrastructure logistique de la Thaïlande répond aux critères de qualité internationaux. Grâce à une infrastructure bien planifiée et un réseau dense, des pôles industriels ont vu le jour et permettent aux entreprises de réaliser des opérations rentables. Six ports maritimes en eaux profondes – et deux ports fluviaux internationaux, 28 aéroports commerciaux, et un réseau complet d’autoroutes et de chemins de fer assurent un soutien logistique à près de 60 zones industrielles dans toutes les régions du pays. L’aéroport international de Suvarnabhumi et le port en eaux profondes de Laem Chabang offrent aux fabricants les terminaux logistiques dont ils ont besoin pour leurs opérations d’exportation.
Laem Chabang Port

Afin d’améliorer encore la connectivité nationale et internationale, le gouvernement thaïlandais a alloué 66 milliards de dollars aux investissements dans les infrastructures, et 90 % de ce budget sera consacré à l’amélioration de la logistique et du système de transport ferroviaire. La Thaïlande va plus particulièrement développer un système de chemins de fer à double voie au niveau national ainsi qu’un réseau ferroviaire à grande vitesse reliant les principales villes à travers le pays et les pays voisins.

Le projet de développement du réseau d’infrastructures et du système logistique sur sept ans est organisé en quatre phases d’investissements. Au cours de la première phase, quatre lignes de train à grande vitesse seront construites : la première ligne devrait être opérationnelle d’ici à la fin de l’année 2018 ou 2019. Les quatre lignes comprendront la ligne Bangkok – Phitsanulok (382 km), Bangkok – Nakhon Ratchasima (256 km), de Bangkok – Pattaya (187 km), et Bangkok – Hua Hin (225km). La deuxième phase verra le développement d’un réseau de train électrique, et comprendra les extensions Phitsanulok – Chiang Mai (363 km), Nakhon Ratchasima – Nong Khai (356 km), et Hua Hin – Padang Basar (757 km). Le gouvernement prévoit également de construire cinq autoroutes inter -provinciales couvrant 705 kilomètres, qui devraient voir le jour en 2020.

Enfin, le gouvernement améliorera l’efficacité du commerce frontalier et international en introduisant des systèmes électroniques, en particulier dans les centres uniques d’accès aux services, les services à voie unique, les points d’inspection à un seul point de contrôle, l’e- commerce et l’e-logistique, afin de maximiser les avantages des accords commerciaux avec d’autres états.

Source : Rapport sur le plan d’investissement pour le secteur des transports (Années 2013-2020), Bureau des transports et de la politique et de la planification du trafic

PROJETS DES ROUTES ET DES GARES DU TRAIN A GRANDE VITESSE DE THAÏLANDE

MYANMAR = Myanmar
LAO = Laos
CAMBODIA = Cambodge
MALAYSIA = Malaisie

Route du nord
Route du nord-est
Route de l’ouest
Route du sud
Route à venir

Les demandes d’investissements approuvées par le Bureau des Investissements de Thaïlande (Board of Investment – BOI)

2010 2011 2012 2012
(Jan-Avr)
2013
(Jan-Avr)
No. de Projets Investissement total (en millions de dollars) No. de Projets Investissement total (en millions de dollars) No. de Projets Investissement total (en millions de dollars) No. de Projets Investissement total (en millions de dollars) No. de Projets Investissement total (en millions de dollars)
Total 1,566 16,376.67 1,649 14,910.00 2,262 32,796.67 659 6,980.00 806 10,930.00
Propriété
100% Thai 629 5 223,33 671 4 890,00 813 8 243,33 313 1 686,67 271 2 776,67
100% Étrangère 558 6 120,00 607 5 643,33 886 9 743,33 215 2 083,33 333 3 676,67
Joint venture 379 5 033,33 371 4 376,67 563 14 813,33 131 3 210,00 202 4 476,67
Secteur
Produits agricoles 248 2 133,33 243 2 363,33 328 2 470,00 124 623,33 122 1 220,00
Minéraux & Céramiques 32 1 210,00 41 926,67 47 1 003,33 15 540 15 250
Industrie légère 89 386,67 110 453,33 105 786,67 43 186,67 35 383,33
Métallurgie 287 1 886,67 401 3 136,67 558 6 823,33 121 736,67 165 2 463,33
Electronique & Electrique 269 3 650,00 237 2 316,67 331 4 226,67 97 1 033,33 130 1 990,00
Plastique, chimie et papier 187 993,33 214 2 200,00 299 4 296,67 113 583,33 127 1 646,67
Services & Infrastructures 454 6 120,00 403 3 513,33 594 13 190,00 146 3 273,33 212 2 973,33

Source : Bureau des affaires internationales, Bureau des Investissements (Board of Investment – BOI). Chiffres datant du mois d’avril 2013.
Note :
1) La date d’approbation à un mois donné peut comprendre des projets soumis avant ou au cours de ce mois car le processus d’approbation prend environ 60 jours.
2) Les statistiques ne comprennent pas les demandes de 1) déménagement; 2) privilège transféré BOI, et 3) les projets existants ayant déposé un dossier pour des exonérations fiscales
3) Taux de change : 1 dollar = 30 THB (taux de change moyen en 2012)

Les aides du gouvernement

OSOS LobbyLe Bureau des Investissements (Board of Investment – BOI) ainsi que d’autres organismes gouvernementaux thaïlandais offrent un large éventail d’aides pour l’investissement, allant d’exonérations ou de réductions de taxes à des services de soutien. Le BOI a ouvert un centre unique d’accès « One-Start One-Stop Investment Center » (OSOS) qui regroupe des représentants d’organismes connexes et a pour but d’assister les investisseurs potentiels et les patrons d’entreprises sur un éventail d’interrogations, telles que l’obtention d’une autorisation de créer une entreprise étrangère, l’enregistrement des entreprises, ou une demande de droit à une aide pour l’investissement (osos.boi.go.th).
Conscient du contexte économique de plus en plus concurrentiel, le BOI a annoncé une nouvelle version révisée de l’ensemble des privilèges et des stratégies pour la promotion de l’investissement. Ces stratégies visent à établir une croissance durable, qui rendrait le secteur industriel plus compétitif, en soutenant le développement des industries vertes et en faisant la promotion des investissements auprès d’entreprises thaïlandaises.

Dans le cadre de cette nouvelle stratégie, le BOI accordera une aide à l’investissement et des aides supplémentaires en fonction des mérites du projet, tels que le respect de normes de protection de l’environnement ou l’activité d’un département recherche et développement. Le BOI concentrera aussi ses aides à l’investissement sur de nouveaux pôles régionaux, alors qu’auparavant un système de zonage était en application. Le BOI va aussi changer la façon dont il évalue les nouvelles demandes en utilisant des indicateurs de performance définis plus clairement plutôt que de se baser sur la valeur de l’investissement.
En accord avec la volonté du gouvernement thaïlandais de faire la promotion des industries à haute valeur ajoutée, le BOI a établi une liste des 10 industries qui recevront son soutien à l’investissement :

  1. Les infrastructures de base et la logistique
  2. Les industries primaires
  3. Le matériel médical et l’équipement scientifique
  4. Les énergies renouvelables et les services environnementaux
  5. Services de soutien aux entreprises
  6. Technologies de base avancées
  7. Alimentation et transformation des produits agricoles
  8. Hôtellerie et bien-être
  9. Automobile et équipements pour le transport
  10. Appareils électroniques et électroménagers

Parallèlement, le BOI prévoit de réduire ses aides aux industries ne nécessitant que peu de qualification, utilisant une main-d’œuvre peu qualifiée ou non respectueuse de l’environnement. La nouvelle politique de promotion de l’investissement sera présentée en décembre 2013 et entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2015.

Les principales industries de Thaïlande

Les principaux secteurs d’activité de Thaïlande continuent de croître et lui ont permis de se positionner sur la scène mondiale en tant que :
Hard disk• Plus grand producteur et exportateur mondial de disques durs
• Plus grand exportateur de manioc du monde
• 2e plus grand producteur mondial de caoutchouc naturel et synthétique
• 5e plus grand producteur mondial de sucre
• 6e plus grand producteur mondial de riz
• 8e plus grand producteur mondial de biocarburants
•15e plus grand constructeur mondial d’automobiles

Ministère des Affaires étrangères du Royaume de Thaïlande www.mfa.go.th
www.thailandtoday.org

Les commentaires sont fermés.